:: Les témoignages

Anne-Marie 55 ans ______________________________________________________________
Je suis traitée depuis un an et demi pour un SAS sévère et je m'en trouve changée. Mes nuits sont calmes et mon réveil serein. Cependant, ma mémoire me joue encore des tours.
Le SAS peut-il être un élément de licenciement ou de mise en maladie et je vous demande cela car je suis en situation de souffrance dans mon emploi vis à vis de mes collègues.
Je remercie SAS Service et le technicien qui m'accompagne tout au long de ce traitement et je tiens à dire que c'est vraiment formidable cet appareil;

Luc 48 ans ____________________________________________________________________
Toujours fatigué, irritable, voir dépressif, je me levais le matin complètement crevé avec "la tête dans le seau".
J'ai fait des tests, 37 apnées à l'heure. Je suis appareillé depuis une semaine, je me suis habitué sans problème au respirateur, et je commence à sentir que la journée ça va mieux (plus envie de faire la sieste), et je ne me lève plus 4 ou 5 fois par nuit... Bref, n'hésitez pas, allez-y, ça vaut le coup.

Christine 41 ans _______________________________________________________________
Je suis appareillée depuis 5 mois, pour apnée sévère et fragmentation du sommeil excessive. Bien qu'observante (je reste branchée 8h par nuit en moyenne), je reste toutefois très fatiguée, n'arrivant pas à récupérer. Je me force à marcher 1/2h tous les jours et ai entrepris de perdre du poids, sur les conseils de mes médecins, mais rien n'y fait : toujours fatiguée...
Moi qui était si active auparavant, je doit désormais faire la sieste (appareillée) tous les jours...
J'ai quand même retrouvé un peu de mémoire et de concentration depuis l'appareillage, mais n'ai pas pu encore reprendre mon travail...

Carlos 63 ans _________________________________________________________________
Cela fait depuis 10 ans que je suis appareillé. Début 1998, j'étais vraiment mal, je ne voulais pas admettre la maladie, et je perdais la mémoire, je transpirais à grosses gouttes à tout moment, une fatigue extrême inexplicable, je déprimais, j'étais très agressif, l'inverse de ma vie normale.
Vu mon état, mon épouse m'a pris un rendez-vous chez un pneumologue, qui m'a fait appareiller, et depuis j'ai une nouvelle vie, en pleine forme, heureux de vivre, j'ai retrouvé ma forme olympique, mon épouse ne s'en plaint pas bien au contraire. Le seul bémol il faut tout faire avant de mettre le masque. Alors courage, Aline, vous allez retrouver en mieux toute votre jeunesse.

Anne-Marie 54 ans ______________________________________________________________
Je suis seulement appareillée depuis le 6 novembre que déjà je me suis sentie beaucoup mieux, je dors toute ma nuit, je ne me lève plus qu'une fois pour aller aux toilettes, et je suis en forme au matin pour aller travailler. C'est vraiment merveilleux !
Ma titration n'est pas tout à fait terminée et à l'heure où je vous écris, pour être tout à fait honnête, je me sens un peu fatiguée mais je sais que cela ne durera pas car la personne qui m'accompagne durant la mise en route de mon traitement me l'a dit et que j'ai confiance.

Franck 47 ans _________________________________________________________________
Bonjour,
J'ai visité votre site et vous apporte mon témoignage.
J'ai fait un 1er séjour d'une semaine à la clinique nutrition de Villecresnes (94) début Décembre 2006 au cours duquel le pneumologue résident m'a fait analyser et m'a diagnostiqué un SAOS : 45 apnées par nuit !!!
Je suis depuis sous respirateur PPC avec masque nasal (le 3ème était le bon) et suis passé de 45 à 9 apnées nocturnes, 7 heures de moyenne de sommeil appareillé par nuit.
Avant, je devais m'arrêter de conduire après 30 mn pour redormir 1 heure, fatigue extrême même en vacances. Aujourd'hui, je me réveille reposé, en pleine forme, je refais de la marche, je perds du poids et ne me lève plus la nuit pour aller aux toilettes.
Grâce à la PPC, ma vie a vraiment changé.

Brigitte 55 ans _________________________________________________________________
Je suis appareillée depuis 3 mois mais j'ai encore quelques réglages à améliorer. J'ai changé plusieurs fois de masques, nasal tout d'abord, mais comme je respirais par la bouche et subissais un dessèchement de la bouche, je suis aujourd'hui équipé d'un masque facial qui couvre le nez et la bouche, ce qui me convient beaucoup mieux. Ce n'est pas encore parfait mais c’est une grande avancée, j'éprouve moins le besoin de dormir. Au début, il y a de nombreuses années, mon apnée se caractérisait par un réveil en sursaut, je m'éjectais du lit en pleine nuit pour récupérer une respiration qui s'était arrêtée. A l'époque on en parlait peu ou du moins l'information ne m'était pas parvenue. Après une forte insistance auprès de divers médecins, car mon physique ne correspondait pas à ce genre de problème (mince physiquement), j'ai fait un enregistrement qui diagnostiqua le besoin d'appareiller. Depuis je sens un net progrès.

Jean 49 ans ___________________________________________________________________
J'étais très fatigué, aucune énergie, je me levais le matin comme si je n'avais pas dormi. Après plusieurs traitements, cure de magnésium, vitamines, rien n'y faisait, mon médecin m'a conseillé de consulter un pneumologue qui a décelé des apnées du sommeil. Depuis un mois je dors avec un appareil et quel plaisir de retrouver la forme, je suis beaucoup moins fatigué, je ne ronfle plus, j'ai repris le sport, je n'ai plus mal à la tête le matin. Vive la vie!

Aline 25 ans ___________________________________________________________________
Cela fait 3 ans que je souffre d'apnée du sommeil, et je ne l'ai découvert qu’il y a une semaine. Mon médecin croyait que vu mon âge ça ne pouvait pas être de l'apnée du sommeil. Je suis allée chez le pneumologue qui a confirmé que je souffre d'apnée du sommeil grave. Avant j'étais svelte, sportive, en forme, fêtarde et j'ai commencé à prendre du poids, je m'endormais tout le temps, j'étais irritable, plus de motivation pour rien, une libido effondrée. Maintenant je suis équipée d'un appareil respiratoire pour la nuit et j'en souffre. J'attends d'en voir les résultats dans un mois et vous tiendrai au courant.

N'hésitez pas à laisser votre témoignage*. Utilisez le formulaire ci-dessous :

:: Témoignage

Votre prénom » 

Votre âge » 

Votre témoignage

 J’accepte la mise en ligne éventuelle de mon témoignage sur ce site*
 Je refuse la mise en ligne de mon témoignage

(*) L'administrateur du site se réserve le droit de ne pas diffuser tous les témoignages